Did you know?

Ces alliés peuvent être des organisations internationales, des organisations régionales, des organisations nationales ou locales. Lire+

Faire partie de l'alliance Terre citoyenne

Comment participer à l'Alliance Terre Citoyenne ?

Pour participer, il faut être d'accord sur les valeurs, sur le mode de fonctionnement de cette Alliance et être aussi intéressé par les thèmes de travail qui sont proposés.

Vous pouvez collaborer en participant à une initiative qui est mise en oeuvre par plusieurs alliés. Vous prenez contact avec les membres impliqués. Vous participez à la réflexion, à l'action.

Vous apportez aussi votre expérience, votre capital social, vos projets.

 

Les démarches et méthodes que privilégie l'Alliance Terre Citoyenne

-  « Allier les processus de résistance, de création et d'alternatives (avec sa gamme de propositions politiques et stratégiques). La création fait référence au fait de créer des situations inédites, du sens et du symbole, comme par exemple la lutte contre les OGM et les alternatives en matière de travail sur les semences paysannes, la lutte contre le modèle d'agriculture industrielle et la promotion de agroécologie.
Voir aussi OGM, semence 

- Développer des processus multi-acteurs générateurs de changements profonds.
Impliquer les acteurs qui sont intégrés dans la création d'une situation, en prenant en compte les rapports de pouvoir et en pouvant utiliser des démarches du type « U process » ;
Voir aussi initiative au lac Victoria

- Adopter une démarche "agir et penser dans la complexité"
Epibrer les situations, Chercher les actions les plus pertinentes, être attentif aux processus de rétro-actions, à la nécessité de s'adapter. Envisager  la variété la plus grande des actions à réaliser dans une situation donnée (mobilisation sociale, action déterminée et consciente, actions civiques, actions symboliques, actions juridiques, alliances larges, construction d'alternatives concrètes).
Voir aussi Banana Link

- Lier le local , le national et l'international dans l'action et la réflexion (faire du translocal)

- L'attention sur tous les processus de conflits afin de les transformer positivement....
Cela concerne aussi les conflits internes aux organisations. Cela nécessite de créer les conditions d'expression des sentiments et de ne pas considérer uniquement le côté rationnel des arguments et des situations

- Favoriser la rencontres de différents savoirs assujettis pour favoriser des processus de subversion des savoirs. Cette réflexion est née dans le cadre de la réflexion sur la création de l'UITC, en s'appuyant sur les travaux de Michel Foucault.
Il y a différents types de savoirs et en particulier  : des savoirs locaux non universels , détenus par les personnes et qui sont liés à des situations précises et les savoirs provenant d'un travail intellectuel sur la base d'un long travail d'observation et d'analyse s'inscrivant dans l'histoire mais qui sont à un moment déterminé dévalorisés, marginalisés. La rencontre des ces différents savoirs peut constituer, dit Michel Foucault une subversion des savoirs.
Voir aussi Les Sessions de Guérande

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.