Le saviez vous?

La gestion en bien commun constitue aujourd’hui un patrimoine millénaire de connaissances citoyennes, de savoir-faire et de formes d’organisation et de régulation qui se projettent vers l’avenir - Voir la rencontre de Guérande. Lire+

Fernando Rosero

Carla Estrada, Almedio Consultores, université, Vietnam

 

 

Vers le changement de la gouvernance mondiale de l'alimentation

 

 

 

 

 

L'apparition de la crise financière, la crise alimentaire et le réchauffement global en même temps n'est pas un hasard. En réalité se sont des phénomènes profondément liés entre eux et leur synchronie dévoile le modèle obsolète de développement à niveau mondial.

 

En effet, la hausse des prix des aliments en 2007 et pendant le premier semestre de l’année 2008, s’est produite par l’augmentation de la demande de plusieurs pays pour l’élaboration d’agro-carburants, par le changement de la demande de pays comme la Chine et l’Inde, mais, surtout, par la spéculation des prix des aliments dans les bourses de New York, Londres, Tokio et Paris en contrôlant l’offre des aliments pour les trois prochaines années.

 

Les impacts de ce phénomène ne se sont pas fait attendre. L’augmentation de la faim dans les pays en développement fut la base des mobilisations contre les prix élevés des denrées alimentaires, spécialement en Afrique. D’après la FAO et le PMA, à la fin du 2008 la faim a touché plus d’un milliard de personnes dans le monde, à l’encontre des Objectifs du Millénaire, ODM, qui proposaient de réduire le nombre d’affamés de la moitié jusqu’en 2015.

 

Cette situation pose à fond le thème de la législation globale sur la production, la transformation, la commercialisation, la distribution et la consommation des aliments. Différents acteurs sociaux et institutionnels, de différents niveaux de gouvernement, ont exprimé leurs points de vue, certains pour suggérer plus de la même chose, et la majorité pour proposer des changements dans les politiques alimentaires.

 

En Europe, le changement de la Politique Agricole Commune, PAC, est planifié pour le 2013. Il y a des fonctionnaires de la Commission Européenne qui se concentrent sur les questions des aides directes et de développement rural, mais la société civile et le nouveau commissaire pour l’Agriculture, Dacian Ciolos, a fait preuve de sensibilité envers l’agriculture familiale et la volonté de reconsidérer la question du marché alimentaire mondial. Le Parlement Européen, spécialement la Commission d’Agriculture dans laquelle participe José Bové en tant que Vice-président, coïncide avec les propositions qui sont entrain de s’élaborer dans les organisations de petits producteurs, dans les ONGDs, dans les plateformes pour une PAC différente et a la disposition de revoir à fond le marché alimentaire entre l’Europe et les autres continents, ainsi que les incitations à la production alimentaire dans le vieux continent et dans d’autres régions.

 

En Amérique Latine, on a toujours posé la question de la malnutrition en rapport à la pauvreté, et celle-ci a été l’objet de politiques de compensation aux mesures d’ajustement structurel qui n’ont pas résolu le problème de fond : la faim enracinée dans l’inégale distribution des facteurs de production. En revanche, les nouvelles politiques alimentaires sont basées sur le droit à l’alimentation, la sécurité et la souveraineté alimentaire en tant qu’objectifs et obligations de l’Etat. Il s’agit de politiques intersectorielles et supra-ministérielles où on propose la promotion de l’agriculture familiale et des économies populaires solidaires à travers les achats publiques, mais aussi par le biais de la démocratisation des facteurs de production, la terre, l’eau, le crédit, les services techniques et les politiques éducatives de nouveau type.

 

Dans ce contexte, les organisations sociales d’Amérique Latine et le monde ont proposé, à l’occasion du Sommet Mondial de l’alimentation tenu à Rome fin 2009, la réalisation d’une campagne pour l’agriculture familiale à travers la déclaration de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale (www.familyfarmingcampaign,net) de la part des Nations Unies, dans le but de montrer qu’il ne s’agit pas que d’un système de production, mais d’un modèle de vie, un modèle de bien vivre, créateur d’emplois, de revenus, de nourriture de bonne qualité et qui mène ses activités en harmonie avec la nature.

 

Ces propositions de redéfinition des politiques alimentaires ont aussi résonné dans les parlements nationaux, dont certains ont formé des Fronts parlementaires contre la faim, FPH, inspirés par le droit à l’alimentation, la sécurité et la souveraineté alimentaire. Cette initiative, soutenue para la FAO, notamment le projet ALCSH, a conduit au FPH latino-américain qui est entrain de faire son premier forum ces jours-ci dans la ville de Sao Paulo.

 

Les relations entre l’Amérique Latine et l’Europe ont eu des hauts et des bas en termes des propositions d’accords et traités entre les deux régions. La nouvelle conjoncture des deux continents montre qu’il existe des exigences pour l’ouverture et l’approfondissement de nouveaux dialogues. Dans les réunions interparlementaires menées à Bruxelles (fin mars) et la rencontre Eurolat (Sevilla, 14 mai), on a prévu de traiter les questions de sécurité publique et changement climatique, mais il convient d’inclure dans l’ordre du jour de ces réunions et dans celles à venir entre les deux régions, la question des politiques alimentaires, afin de pousser le changement de la gouvernance mondiale de l’alimentation. De même, cette question devrait être inclue dans le Sixième Sommet des Présidents qui se tiendra à Madrid le 18 et 19 mai.

 

Sao Paulo, 3 mars 2010

 

Fernando Rosero Garcés, Sociologue. CAFOLIS 

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.