Initiative

Création de valeur ajoutée dans les filières sésame et noix de cajou

BURKINA FASO

Projet anacarde sésame au Burkina Faso

Porteurs de l'initiative:

Rongead

Les populations rurales des zones sahéliennes Burkinabè sont confrontées à des problèmes économiques et écologiques. Les difficultés écologiques sont liées au climat sahélien, à la déforestation et à la fragilité des sols. Les difficultés économiques sont principalement liées à la crise du coton et aux difficultés alimentaires. Le développement de l’arboriculture paysanne et des cultures annuelles de rente (en pures ou en associations) sont des stratégies de diversification envisageables. Le Burkina Faso possède des zones agro-écologiques favorables à la production de l’anacarde et du sésame,

Les deux filières noix de cajou et sésame représentent des sources de revenus complémentaires pour les populations vulnérables des zones rurales. Le sésame présente un potentiel de développement important au Burkina Faso, s’agissant d’une plante peu exigeante, s’intégrant facilement dans les calendriers agricoles et valorisable à l’export. La demande du marché international est en croissance et certains contrats d’achat au Burkina Faso ne sont pas remplis. L’anacarde (noix de cajou) présente également un potentiel de diversification des revenus intéressant, bien que la production actuelle du Burkina Faso reste faible et peu structurée. Des plantations existent dans les régions cibles de l’action mais les exigences du marché international ne sont pas maîtrisées par les producteurs. L’anacardier est un arbre rustique valorisable économiquement, c’est pourquoi il est considéré comme un arbre adapté au développement économique de zones défavorisées et a été introduit dans les zones de savanes arborées de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Les objectifs globaux que l’action contribue à atteindre sont :

  • Réduire la pauvreté en milieu rural pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées
  • Promouvoir la représentation des femmes dans les filières agricoles nationales et l'autonomisation économique des femmes
  • Favoriser la création locale de valeur ajoutée par la promotion de la qualité et des traitements post-récolte
  • Faciliter l’intégration de populations vulnérables à l'économie mondiale
  • Favoriser la préservation des ressources naturelles par la promotion de pratiques culturales agrobiologiques et la démonstration d’une reforestation rentable économiquement pour les populations

 

L’objectif spécifique de l’action est de favoriser l’amélioration, la diversification et la sécurisation du revenu de populations rurales défavorisées du Burkina Faso par la création de valeur ajoutée dans les filières sésame et noix de cajou dans un environnement protégé.

Le saviez vous?

La gestion en bien commun constitue aujourd’hui un patrimoine millénaire de connaissances citoyennes, de savoir-faire et de formes d’organisation et de régulation qui se projettent vers l’avenir - Voir la rencontre de Guérande. Lire+

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.