Le saviez vous?

La gestion en bien commun constitue aujourd’hui un patrimoine millénaire de connaissances citoyennes, de savoir-faire et de formes d’organisation et de régulation qui se projettent vers l’avenir - Voir la rencontre de Guérande. Lire+

Souveraineté alimentaire: les défis


  • Concevoir la souveraineté alimentaire comme un ensemble de politiques qui promeuvent des changements dans le modèle de développement actuel.
  • Aborder la souveraineté alimentaire dans une perspective individuelle, familiale, de quartier, municipale, nationale, régionale et internationale.
  • La souveraineté alimentaire n'est pas un but en soi mais une nouvelle perspective pour le développement d'un débat sur les politiques alimentaires avec des acteurs non sensibilisés.
  • La souveraineté alimentaire doit inclure une dimension territoriale et éthique.
  • Instaurer un dialogue entre ceux qui défendent les politiques de sécurité et de souveraineté alimentaire comme condition préalable à la définition de solutions au problème alimentaire.
  • La souveraineté alimentaire implique redéfinir la nature (pachamama) comme sujet de droit tout comme les personnes.
  • Dans le contexte africain le défi est de préserver les agricultures paysannes  et familiales, c'st pourquoi nous devrions parler de souveraineté agricole.
  • Promouvoir la souveraineté alimentaire implique savoir identifier les occasions qui peuvent produire des dialogues entre différents acteurs (y compris opposés) pour le bénéfice de la citoyenneté (cas de la pêche après le tsunami au Chili).
  • Définir les politiques de souveraineté alimentaire en tenant compte des modèles alimentaires et non seulement des modèles productifs.
  • La formation en alimentation doit cibler non seulement les élèves mais inclure aussi les parents et enseignants.
  • Comment intégrer les différents niveaux de gouvernance afin de les intégrer dans la définition des politiques agricoles et alimentaires?
  • Le consommateur doit connaître et comprendre non seulement les aspects nutritifs des aliments mais aussi les aspects territoriaux, sociaux, etc.
  • Ne pas poser isoléement l'accès aux ressources naturelles. Il faut aussi aborder la gestion sociale de ces derniers.
  • Comment intégrer la citoyenneté non organisée, qui se pose en adversaire des organisations sociales?.
  • Non à l'agrarisation de la souveraineté alimentaire. La vision exclusivement agricole de la souveraineté alimentaire diminue la la diversité de perspectives (territoriales et autres).
  • La souveraineté alimentaire doit intégrer des principes multifonctionnels et multidimensionnels qui ne sont pas strictement attachés aux systèmes alimentaires comme la distribution sociale et l'occupation du territoire.
  • Comment influencer les modèles de développement? La souveraineté alimentaire est un ensemble de valeurs politiques et éthiques qui ne se sont pas transformées encore en une proposition politique.
  • Construire la conception théorique de la souveraineté alimentaire, dont la définition doit être révisée en intégrant des aspects multidimensionnels et multifonctionnels.
  • La souveraineté alimentaire doit s'approcher du monde académique afin de se développer.
  • Quelques défis posés à la souveraineté alimentaire pour son développement futur : intégrer l'accès et la gestion des ressources naturelles, aborder les chaînes alimentaires dans une perspective multiacteur,   intégrer l'organisation mondiale du commerce, la restauration collective, etc.

Voir la suite des conclusions: les propositions 

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.