Le saviez vous?

La gestion en bien commun constitue aujourd’hui un patrimoine millénaire de connaissances citoyennes, de savoir-faire et de formes d’organisation et de régulation qui se projettent vers l’avenir - Voir la rencontre de Guérande. Lire+

Le contexte

Atelier international sur la gestion du littoral et des zones côtières. Beg Meil - Bretagne. 30 mai au 4 juin 2010.

 

 

Le littoral, interface entre espaces terrestre et maritime, est depuis longtemps exploité et de plus en plus convoité. Son identité s’est construite dans un premier temps autour des activités primaires, des productions conchylicoles, de la pêche, de l’agriculture… Mais de fortes mutations s’exercent sur cet espace côtier avec une concentration importante de différentes activités et une diversité des acteurs qui accroissent l’intensité des conflits d’usages. Ce constat est vrai en France comme sur d’autres littoraux. Car à l’échelle mondiale, ce phénomène ne cesse de se reproduire : industrialisation des techniques de pêche, urbanisation galopante, essor du tourisme… repoussant toujours ailleurs les populations locales qui parfois pour des questions vivrières ne peuvent s’éloigner du littoral.

 

Des problématiques multiples et souvent concurrentes se concentrent alors sur ce territoire limité : tension autour de l’occupation de l’espace, dévitalisation ou arrivée massive de nouveaux acteurs, déclin des activités primaires, épuisement des ressources naturelles, pollutions et question associée de santé publique … La densité croissante de la population et l’urbanisation qui en découlent, induit des pressions environnementales fortes influant également sur certaines activités professionnelles.

 

L’universalisation du développement industrialisé a bouleversé et bouleverse encore considérablement les rapports à la nature, les modèles d’adaptation des populations locales à leur territoire en dégradant de manière irréversible notre environnement.

 

La France, comme d’autres pays occidentaux, pour préserver ces ressources et ces milieux naturels, a mis en œuvre des politiques d’environnement qui ne sont pas toujours aujourd’hui à la hauteur des nouveaux enjeux de territoire ou d’enjeux locaux.

 

Mais des démarches sont parfois initiées pour « penser autrement » le développement de ces territoires et la préservation de l’environnement  .
Différentes expériences repérées en Bretagne et qui se veulent « innovantes » pourraient être un support d’échanges, de débats, de discussions pour partager une réflexion et  développer des partenariats.

 

Nous sommes partis de l’idée qu’il est intéressant a priori d’associer différents acteurs locaux, concernés par les pressions sur le littoral et sur les ressources halieutiques, pour échanger sur des manières de faire et à partir d’autres démarches dites innovantes.

 

L’objectif était de pouvoir comparer les approches et les modes d’actions pour défendre un droit de vivre en bord de mer, y compris lorsque des conditions de vie ou de survie en dépendent.

 

C’est dans cet esprit que cet atelier international concernant la gestion du littoral et des ressources halieutiques  s’est déroulé.

 

Armelle Lainé, Agrocampus site de Beg meil et Fanny Brun, Collectif Pêche & Développement.

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.