Le saviez vous?

Ces alliés peuvent être des organisations internationales, des organisations régionales, des organisations nationales ou locales. Lire+

Rencontre en Baie d'Audierne

Ronan Le Corre, conchéiculteur et récoltant de salicorne

Compte rendu Jean-Claude Guillonneau et Pierre Mollo

 

Ronan Le Corre
Témoignage concernant la diversification et la valorisation des produits du littoral, en prenant exemple sur ses pratiques qui s’appuient sur la telline et la maîtrise de la culture de salicorne.
Ronan Le Corre : « En 2001-2002-2003, on a été confronté à des arrêts de pêche pour certaines pêcheries dus au dinophysis entre autres, à partir des beaux jours, et on s’est retrouvé avec des arrêts de 8 à 9 mois pour la telline. La solution était de trouver des pêcheries ailleurs. J’avais misé sur la salicorne pour au moins payer mes charges sociales. Au Mont St Michel, il y a beaucoup de tonnages sur les grandes vasières. Le problème sur le secteur est que la salicorne est une plante pionnière qui se met sur des vasières fraîchement sorties de terre. Malheureusement quand la terre ou la vase monte de trop, ce n’est plus la salicorne mais d’autres espèces comme l’aspartine qui vont gagner. Il n’est pas dit que les années suivantes, l’on trouve les mêmes marques, les mêmes quantités. Donc on vit avec une plante qui est un peu fugace. Elle pousse de mars (3-4 mars) quand y a pas eu trop de gel, sur des vasières à plat qui sont inondées aux grandes marées. Le Mont St Michel, ce sont des terrains à perte de vue avec des petits chenaux qui montent. Tu vois la mer qui arrive et la vague monte sans arrêt, elle ne redescend qu’à la marée descendante. Par moments, la salicorne est sous l’eau, elle pousse à un certain niveau, elle affectionne les endroits où il y a aussi de l’eau douce qui apporte des nitrates et aussi des oligo-éléments, des sels minéraux qui lui permettent d’ancrer son cotylédon. Pour moi, c’est une plante qui mérite qu’on s’y intéresse et ça fait 7 ans que j’essaie de trouver des installations, un terrain, une parcelle. Mais c’est pas évident à cause des communes, des voisins… »

Gérard Bensoussan
Agriculteur installé depuis 20 ans en agriculture biologique sur la production de plantes aromatiques.
Sa rencontre a été importante pour son témoignage sur la nécessité d’un accompagnement local, sur la logique d’essaimage de son savoir-faire, sur le choix de la taille de son activité et de maitrise d’une filière de proximité.

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.