Le saviez vous?

Ces alliés peuvent être des organisations internationales, des organisations régionales, des organisations nationales ou locales. Lire+

La coopérative de maraîchers

La coopérative de maraîchers

 

La coopérative est située dans la banlieue d'Hanoi. Elle rassemble 18 familles sur 2,5 hectares. Il y a environ 1000 m2 par famille, jusqu’à 4000 m2 parfois.  Le responsable de la coopérative nous reçoit. Il a une formation technique, et de gestion de groupe. En général les formations coûtent cher pour les paysans. Il a aussi bénéficié d’une formation pour le compostage, pour épargner les engrais, et cette formation a été soutenue par le CASRAD. Pour lui, la formation technique pour l’utilisation des engrais et des produits chimiques a été importante car avant il n’avait pas cette formation et les firmes profitaient de cette ignorance pour forcer à la vente et ne pas informer sur l’utilisation. Par exemple l’usage des nitrates pour les légumes est de moins en moins forte. Le compost est de plus en plus utilisé.

L’objectif du CASRAD est de coopérer à la formation technique car le centre souhaite développer des outils spécifiques pour cela.
 
Auparavant les terres étaient occupées par une agriculture intensive. Aujourd’hui il y a une reconversion progressive mais la coopérative n’est pas encore complètement bio : l’agriculture y est “raisonnée”, peu d’eau polluée, peu d’insecticide, peu d’engrais. La coopérative est aidée par le CASRAD qui la montre en exemple pour convaincre de faire des légumes propres.
Tous les adhérents doivent passer un examen de santé. Il y a deux sous-groupes; un de 10 familles, un autre de 8 familles. Le rôle des femmes est important mais peu participent aux décisions elles participent surtout aux travaux, et à la vente.
 
Le responsable de la coopérative contrôle tous les membres avec un cahier de suivi: sur les cultures (semis, engrais, fumier, usage de l’eau...) ; tous les intrants de la production sont notés comme l’usage de produits sanitaires, ou l’utilisation de l’eau d’un puits qui n’est pas pollué. Deux autres personnes assurent un suivi toutes les 2 semaines, et il y a également des contrôles inopinés tous les mois. L’idée directrice de ces contrôles est de produire une traçabilité des légumes propres. Il existe une certification de la zone de production de légumes. Cette province est désormais dans le périmètre de Hanoï, le nouveau département de HanoÏ-Est a accordé le GAP (Group agriculture pratices), c’est un nouveau label qui garantit aux consommateurs de bonnes conditions de production. La vente se fait directement ou par des canaux de qualité, afin de s’assurer de prix supérieurs. Le CASRAD est leader dans l’élaboration de cette nouvelle démarche. Actuellement le Vietnam est une période de transition : 4 légumes sur cinq ont obtenu un certificat de légumes propres.
 
Une fois la certification obtenue, une équipe monte le circuit de commercialisation. Mais les consommateurs exigent plus aujourd’hui et il y a un problème sur cette information.
Le GAP permet d’obtenir plus vite des infrastructures adéquat, électricité, filets de protection des insectes, il manque désormais une maison de la commercialisation. L’idée de la commercialisation en ville est intéressante mais ils ont atteint un tel niveau technique qu’ils ne trouvent personne avec qui lancer ce point de vente. A Hanoï, il y a plusieurs marchés de gros mais ils ne sont pas intéressants du fait du manque de contrôle sur la qualité des légumes. Enfin, il y a beaucoup de supermarché, mais ils n’ont pas encore le souci de la qualité des légumes.
 
Les familles ayant obtenu le GAP ont un meilleur revenu que les autres, en moyenne de 30 % supérieur, la production est plus stable, meilleure avec des coûts moindres.
Par exemple il y a moins de pertes car moins d’insectes avec les filets de protection ; les eaux sont propres, les engrais sont utilisés en quantité limitée. Le revenu est passé de 4 millions de dong à 12 millions de dong sur 3 unités de 360 m2.

Agenda

RENCONTRE PUBLIQUE SUR LES BIENS COMMUNS

Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs.

OBJECTIF PLANCTON

Action de science participative originale menée à Brest et à Lorient en partenariat avec Plancton du Monde.

AMENAZAS PARA LA PESCA EN EL MEDITERRÁNEO

24 de mayo 2014: visita y charlas en Vinaroz, región de Valencia.